« Plus jamais tu n’auras à douter de moi. » Quand il y a trahison!

C’est un mot fort que ce mot « trahison ». Il vient toujours avec une grande charge émotive. Nous avons tous expérimenté ce sentiment douloureux. Nous avons tous été trahis par les paroles ou les agissements d’un membre de notre famille, d’un ami proche et même d’une personne qui nous a promis amour et respect.

Amour et respect, c’est ce qu’on attend de nos parents, de notre meilleure amie, de nos conjoints et même de nos enfants. Qu’il soit verbalisé ou non, c’est un pacte sérieux et omniprésent. Parce que lorsque nous parlons d’amour, le respect est inévitablement inclus.

Alors, pourquoi la trahison s’installe-t-elle dans ces relations profondes? Elle s’infiltre sournoisement et cause des dommages souvent irréparables. C’est comme si nous étions ensorcelés et que nous n’avions aucun contrôle sur les mots qui sortent de notre bouche ou les actions que nous posons. La trahison devient ainsi un cancer qui ronge les fondations du couple et de toutes relations.

 

Chapitre 3 : Les jeux sont faits!

Dans le troisième chapitre de Stop! L’amour n’est pas un jeu de poker, on est témoin de la torture que vivent Paul et Gabriella. Nous pouvons ensuite imaginer comment leurs enfants en seront affectés.

Bien que l’histoire de ce couple soit époustouflante, leur douleur ressemble malheureusement à celle de beaucoup de couples. Il y a mille et une façons de trahir la personne que l’on aime, allant d’un petit mensonge anodin au dévoilement d’un secret intime, en passant par le bris de promesse. On se cache en se disant que, de toute façon, ce que l’autre personne ne sait pas ne peut pas lui faire de mal. On va même jusqu’à poser des actions révoltantes, en se justifiant que c’est plus fort que soi et que l’on n’y peut rien…

Notre société moderne a tendance à rejeter les idées anciennes, en se souciant peu des valeurs importantes qui y étaient reliées. Pourtant, les êtres humains d’aujourd’hui sont tout autant humains. Ils sont forts et fragiles à la fois. Ils s’accrochent à des rêves qui, lorsqu’ils sont déchus, les laissent avec d’importantes cicatrices, comme il en a toujours été. La trahison finit presque toujours par trouver une petite, moyenne ou grande place entre deux individus qui, souvent, s’aiment sincèrement.

Pourquoi? Il y a bien plus qu’une réponse.

Ce troisième chapitre ne fait pas la chasse aux lâches ou aux victimes : il demande une grande ouverture d’esprit. L’histoire de Paul et Gabriella est singulière et demande de mettre de côté la voix du jugement.

 

Paul, Gabriella et la trahison

Paul : 

« Que fais-tu ici? »

Gabriella : 

« Je suis tellement contente de te voir! »

Paul : 

« Je te demande ce que tu fais ici. »

Gabriella : 

« Mon chéri, je sais que tu dois penser que je suis la plus mauvaise femme du monde. »

 

*****

Lorsque nous rencontrons quelqu’un et que nous tombons amoureux, nous faisons toutes sortes de promesses, une douce musique à nos oreilles. Notre imaginaire s’enflamme et nous projette dans un avenir lumineux, excitant et réjouissant. Nous devenons les vedettes de ces annonces publicitaires où un beau couple se promène sur une plage splendide pendant que les enfants tout à fait ravissants courent et jouent, les cheveux dans le vent.

Il n’y a rien de mieux que l’amour, nous nous entendons tous sur ce point. Alors, pourquoi ce sentiment si fort qui nous soulève si haut est également la source d’effondrements dévastateurs?

Pour connaître l’histoire étonnante de Paul et Gabriella, lisez la suite du chapitre 3.

La semaine prochaine, nous parlerons du chapitre 4 et des événements qui ont marqué la vie d’Emma, entre ses 16 et 61 ans.

 

À bientôt,

Korine Hazan